Approchez donc Messieurs Dames, et venez passer un peu de bon temps !

La Minute Critique de Martin Wantiez, l'Instant Rétro, Si Vous Aimez, Has The Milk Gone Bad ?...
Tout cela, c'est ici, et nulle part ailleurs !

Et n'oubliez pas: "Don't think, feel !"

mercredi 29 octobre 2014

L'Instant Rétro de Chopper: Petit voyage dans le monde magique du hack et du mod.

Salut à tous, et bienvenue dans ce nouvel Instant Rétro un peu spécial !

Je suis actuellement à fond sur P4: Ultimax, et je vais bientôt attaquer Persona 3: FES, poursuivant ainsi mon voyage dans l'univers merveilleux de la meilleure série de JRPG de tous les temps.

Du coup, histoire de changer un peu de registre, et parce que ça fait longtemps, j'ai décidé de vous parler de jeux de plate-forme !

Attendez. Non.

En réalité, je vais aborder un sujet un peu spécial (qui va donc impliquer du plate-former, oui) et avec lequel je suis peu habitué.

Aujourd'hui, et pour une des seules fois de ma vie, je vais faire un article intentionnellement casual, sans me renseigner un peu plus sur les tenants et les aboutissants auparavant, histoire d'aborder un point de vue 100% spectateur lors de cette petite liste.

Je voulais aussi en profiter pour vous faire découvrir deux trois vidéos de gars talentueux (dont j'ai déjà parlé pour la plupart), puisque le sujet a inspiré quelques-uns de mes Youtubers préférés !

C'est donc avec grand plaisir que je vous invite pour une petite visite du monde extraordinaire des mods, des hacks mal programmés, des crossovers improbables, et autres skins débiles, le tout avec un manque de connaissance délicieusement pratique.


Avant de commencer, une petite distinction s'impose.

Cliquez ICI pour voir la signification du terme Rom Hack, et ICI pour celle de Mod. Merci l'Internet !

Ma passion pour les mods a véritablement commencée l'année dernière, alors que j'étais à fond sur le multijoueur de "Left 4 Dead 2". Après 40h de jeu, la routine a commencé à s'installer, et j'ai voulu changer un peu ma façon de voir le jeu.

C'est là qu'est arrivé le fabuleux, l'incroyable, le fantasmagorique, l'absorbeur de superlatifs Workshop de la communauté Steam !

Le principe: Les utilisateurs y postent des skins pour les armes, les zombies et les personnages, de nouveaux sons et musiques, des animations, des missions... En résumé: Un bonheur absolu.

Après avoir complètement retourné mon jeu dans tous les sens (je ne peux décemment plus appeler ça Left 4 Dead), et avoir construit un Autel miniature pour le créateur Splinks (moddeur God-Tier), je me suis acheté le jeu "Garry's Mod" (originellement un mod de Half-Life 2), dans lequel j'ai dû passer 100h rien qu'à ajouter des objets et des armes débiles de la même manière.

Mais ma passion pour le Workshop et le mod PC stupide n'a pas constitué mes premiers pas dans le milieu de la modification. Non. La première fois que j'en ai entendu parler, c'était avec l'une des plus odieuses créations de l'enfer: Kaizo Mario World.


Horrible fuck-fest d'obstacles quasi inévitables et de sauts au millimètre du millimètre, ce petit jeu crée en 2007 est devenu instantanément culte, et fait suer des milliers de joueurs encore aujourd'hui !

Il y a deux ans, j'ai aussi voulu me lancer dans l'aventure, et après 1h de jeu où je ne suis tout simplement pas arrivé à finir le premier niveau, j'ai préféré abandonner.

Si vous voulez vous le tester, amusez-vous, vous pouvez le trouver n'importe où en ligne.
Sachez juste que cela vous demandera de rassembler tout votre courage et votre connaissance du Super Mario World original, et que les 10 premières minutes de jeu dévoreront votre âme.

Et si vous adorez cette monstruosité, pourquoi ne pas vous essayer aux autres jeux de ce tout jeune sous-genre qu'est le "Kaizo"/Donneur de cauchemars ?

"Pit of Death", et le non moins glorieux "Pit of Despair", "Mario Must Die", la série des "Impossible Levels", "Super Mario Frustration" et "Hard Relay Mario" (tous deux tirés du premier jeu de la série), "Super Hard World", et j'en passe et des meilleurs avec des noms tout aussi charmants et rassurants.


Les hackers sont toujours très créatifs quand il s'agit de nous faire du mal, et les résultats sont souvent de très grande qualité. C'est d'ailleurs bien ce qui les rend si affreux.

Malgré tout, je les trouve assez fascinant à regarder et à expérimenter, et je suis assez impatient que le jeu Wii U "Mario Maker" (un éditeur de niveaux officiel) sorte, histoire de voir les horreurs du genre qui en sortiront !


Mais heureusement pour nous tous, il existe aussi quelque chose d'assez cool, d'assez relaxant pour compenser: les Automatic Mario.

Des niveaux entièrement conçus pour que le personnage avance tout seul comme un grand jusqu'à la sortie grâce aux objets et éléments du terrain présents, et ce sans jamais à avoir à appuyer sur un seul bouton.

Si quelques-uns d'entre eux sont assez classiques, la majorité des hacks de ce style que vous trouverez seront... Comment dire... Quelque chose que je trouve assez fabuleux !

Même concept, le niveau fait avancer Mario tout seul, à part que cette fois-ci, les bruitages des items, des ennemis, et des personnages collent parfaitement à un morceau de musique.
La preuve en images:


11 minutes de vidéo à tomber par terre, à la précision et au final complètement fous, et où les deux seules choses qui viennent en tête sont: "Qui a assez de talent pour penser à ça" et "Combien de temps ça a dû lui prendre pour finir ce truc".

J'ai toujours été fasciné par ce genre de créations ! Je n'arrive même pas à imaginer le travail que ça doit être pour faire marcher ne serait-ce que 30 secondes du machin sans que ça foire et que ça ne corresponde pas à la musique !

Bon, j'ai essayé de télécharger un niveau et d'y jouer moi-même, et c'est vrai que sans la musique par dessus, c'est beaucoup moins impressionnant...

Mais on s'en fiche, vous reprendrez bien un peu de classitude, n'est-ce pas ? Par 4 même !


Allez hop, une deuxième, avec une plus longue montée en puissance cette fois-ci:


Il n'y a bien sûr pas que de la musique, Mario World a connu biens des modifications. Envie de jouer avec Yoshi ? Essayez "Yoshi History". Fan de Pokémon ? "Pokémon Darkness" et "Super Pika Land Ultra" sont faits pour vous.

"Call of Cthulhu", "Super Demo World", "Super Mario Odyssey", "The Unworld: Recharged", "Lunar Legends"... La liste est infinie (pas vraiment) !

Vous pouvez en retrouver un très grand nombre sur le site "SMW Central" (attention cependant, tous les jeux ne sont pas biens faits): http://www.smwcentral.net/?p=section&s=smwhacks

N'hésitez pas non plus à télécharger "Super Mario Omega" (un jeu tiré de la version All-Star de "Super Mario Bros. 3"), un mélange de Mario 3 et Mario World, dans lequel vous parcourez d'excellents niveaux inédits parfois inspirés par des titres cultes comme Megaman, Super Metroid ou Sonic.


D'autres séries Nintendo ont eu droit au traitement des fans. Et la première qui vient à l'esprit quand on associe le nom du studio à la pratique, c'est Pokémon.

Je vais passer très rapidement dessus, pour la simple et bonne raison qu'il y a beaucoup trop de jeux à traiter (non mais sérieusement, regardez ça, c'est à vomir).

Si vous êtes fans de la saga, n'hésitez pas à vous balader un peu sur les sites d'émulation, vous en trouverez pas mal sans même avoir à chercher. Y en a partout c'est dégueulasse !

Pour vous faire une idée, vous pouvez aller voir le Nuzlocke de l'excellent ProJared sur Dark Cry, un titre très... Spécial.


A part ça, je ne peux pas trop en parler. Je ne suis pas un fan de la série, et je ne me suis pas trop intéressé en détails à ces hacks. Et vu que mon appréciation reste principalement en surface, il n'y en a pas vraiment qui soit sorti du lot à mes yeux.

Enfin... Si... Il y en a bien un... "Moemon: Fire Red", une variante de "Pokémon Fire Red" sur GBA où les créatures sont remplacées par des...

Petites filles...


Les images parlent d'elles-mêmes.


Voila. C'est loin d'être le hack le plus bizarre que j'ai jamais vu, mais il en tient quand même une couche.
JonTron a très bien résumé la situation dans sa vidéo sur les contrefaçons Pokémon:

"I mean, you can actually tell which Pokémon is which by looking at those... Beautifuly crafted sprites ! But... WHY ? 

Do you realise that for this to happen someone had to sit down, look at Pokémon and say "You know this is great, but it jus- it needs more little girls. I'm gonna go down in my basement now next to my little girls dungeon and program this game." Welcome to planet Earth ladies and gentlemen."

Qui a pensé que c'était essentiel de faire ça ? Ok en fait non, je connais la réponse, certaines personnes ont des délires très bizarres, mais quand même... Pourquoi ? C'est... ECH.

Du coup, je vous conseille fortement d'aller voir la vidéo de JonTron, c'est une bonne vitrine de ce qui se fait de mieux en hack:


Bref, je vais m'efforcer à oublier ça. Retour au plombier, en espérant que je ne trouve pas de mod petite fille. Non je ne chercherais pas.

Passons donc à la Nintendo 64.
Vous le savez, j'adore Super Mario 64. J'adore aussi Banjo-Kazooie. Et beaucoup d'autres pensent pareil.

Alors que diriez-vous de jouer à Super Banjo-Kazooie 64, un mix des deux univers où Mario doit récupérer des étoiles dans les mondes du jeu de Rareware, le tout avec une musique modifiée pour coller au ton du titre de Nintendo ?

Cadeau.


Vous avez toujours rêvé d'un mode multijoueur ? Ca existe:


"Super Mario Rainbow Road", "SM64: Kirby Edition", "Super Mario Wacky World 64", "Peach's Christmas Invitation", "Super Mario 64 and the Colorless Kingdom", "Monochrome Mario 64", "Mario's Nightmare 64" "Luigi's Mansion 64", et même "Kaizo Mario 64" bo**el !

Encore une fois, il y en a beaucoup trop pour parler de tout, je vous renvoie donc de nouveau sur SMW Central: http://www.smwcentral.net/?p=section&s=sm64hacks

Mon préféré reste "Super Mario Star Road", la suite spirituelle du jeu original bourré à craquer de niveaux inédits très biens conçus, et de pas mal de références et hommages aux autres opus de la saga.
Jetez-vous dessus, c'est du tout bon !


Dans un genre différent, vous pourrez aussi vous amuser à trifouiller "The Legend of Zelda: Ocarina of Time". Il y a quelques perles.

Et pour vous rendre correctement compte de l'étendue des possibilités offertes par un bon vieux émulateur et quelques programmes, vous pouvez regarder les vidéos de Peanut Butter Gamer, qui a passé en revue quelques façons rigolotes de déconner avec ses jeux:



Pour finir, j'aimerais rapidement vous parler d'un cas un peu particulier.

Les Creepypasta sont des histoires d'horreur sur Internet parfois accompagnées d'images et/ou de vidéos. Ces petites légendes de la toile font parfois beaucoup parler d'elles, puisque certains des documents utilisés pour appuyer les textes sont souvent très biens fichus, et très convaincants.

En 2010, un internaute nommé "Jadusable" a posté un Pasta aujourd'hui connu sous le nom de "Ben Drowned".

Pour faire court, il y raconte comment il a mit la main sur une cartouche hantée de "Zelda: Majora's Mask". Une cartouche hantée par le fantôme d'un petit garçon appelé Ben.

Après avoir lancé une partie, le jeu a commencé à bugger et à agir de plus en plus bizarrement, jusqu'à ce que l'esprit de Ben en prenne complètement le contrôle et harcèle l'auteur jusque dans son ordinateur.

L'histoire s'est très vite répandue, et beaucoup de gens sont encore persuadés qu'elle est vraie. La faute à des séquences de gameplay "directement tirées" de la cartouche hantée uploadées par Jadusable lui-même.

Ces séquences collent parfaitement à son récit, et sont étonnamment terrifiantes si on est un tant soit peu touché par ce genre de sujet.

L'histoire est plutôt longue, je ne peux donc pas trop en parler dans les détails, mais si vous voulez, vous pouvez consulter la page "Know Your Meme" de Ben Drowned, où elle est très bien résumée.

En plus de ça, vous y trouverez toutes les captures de jeu de Jadusable (âmes sensibles s'abstenir), pas mal d'images, et quelques vidéos de créations inspirées par le Mème: http://knowyourmeme.com/memes/majoras-mask-creepypasta-ben-drowned

Bien entendu, tout est faux et a été conçu sous forme de hacks maintenant disponibles en téléchargement libre. Mais bon, je ne vois pas trop qui voudrait y toucher. N'est-ce pas ?

Pendant que j'y suis, PBG a aussi fait une vidéo où il parle de l'histoire du Creepypasta.
Il explique plutôt bien le tout, et il utilise lui-même quelques modifications vers la fin. Je n'en dis pas plus.


Voila. C'est à peu près tout. Comme je l'ai dit dans l'introduction, cet article n'est là que pour vous faire découvrir ou redécouvrir, en surface, deux trois trucs rigolos que le public n'a pas tendance à aller voir par lui-même.

J'ai trouvé ça assez sympa de rejouer à certains hacks que j'avais déjà testé et de me balader pour voir les autres créations que j'ai pu rater dans le passé.

Cet univers me passionne, je suis toujours ravi de voir de nouvelles façons de modifier un jeu, et je réponds toujours présent quand je peux télécharger un mod un peu débile sur un titre que j'ai déjà retourné pendant des dizaines d'heures !

Et peut-être même qu'un jour, si j'ai le courage, je m'essayerais à la programmation, histoire de créer un hitsound Team Fortress 2, ou un skin d'arme pour Left 4 Dead 2... Mais je pense ça n'arrivera sûrement pas.

Faut pas déconner quand même.

Bien, j'espère que ce petit article de reprise tranquille vous aura plu.

Sur ce, je vous laisse avec une merveilleuse reprise de "Don't Stop Me Now" de Queen en Automatic Mario, et je vous dis à la prochaine !




1 commentaire:

  1. F-A-S-C-I-N-A-N-T ! Merci pour la découverte ;)

    (Une tarte beurrée)

    RépondreSupprimer